RENTREE SCOLAIRE 2020-2021: Le coup de cloche à l’école de OUINTOGHIN

Le 1eroctobren marque chaque année, la reprise des activités pédagogiques sur toute l’étendue du territoire national burkinabé et dans tous les ordres d’enseignement. C’est l’école de Ouitoghin dans le secteur 42 de l’arrondissement 10 de la commune de Ouagadougou qui a abrité la cérémonie et régionale de lancement ce matin. En effet, elle a drainé en son sein et en cette matinée pluviale les plus hautes autorités de l’administration territoriale régionale de l’éducation nationale. Etaient présent à ce lancement,   le haut-commissaire de la province du Kadiogo, les autorités communales dont Armand Pierre Béouindé maire de la commune de Ouagadougou,  le maire de l’arrondissement N°10, le Directeur Régional des enseignements post primaire et Secondaires du centre et  Lucas DABIRE Directeur provincial de l’Education préscolaire, Primaire et Non Formelle du Kadiogo. S’ajoutent à ces responsables, les autorités coutumières, les enseignants, les élèves et la population de Ouitoghin.
Ce lancement de la rentrée scolaire 2020-2021 dans la commune de Ouagadougou a ete suivi de l’inauguration du collège de Ouintoghin.
Les différents intervenants que sont Apollinaire R. Bagoro chef de circonscription d’Education de Base de Ouaga 18, la directrice du collège, le maire de l’arrondissement 10 et celui de la commune de Ouaga ont souhaité une bonne rentrée scolaire  dans le respect des mesures barrières édictées dans le contexte de la lutte contre le COVID 19.
Tous ont également exprimé leur joie de voir finir le nomadisme auquel s’était donné le collège depuis son ouverture officielle en 2015 allant d’un site d’emprunt à un autre.
C’est un joyau architectural offert par la commune de Ouagadougou et ses partenaires que sont l’Agence française de Développement (AFD) et le Fond de développement des Collectivités. Il comprend un bâtiment R+2 entièrement équipé et un autre bâtiment administratif.
Tous ont témoigné leur gratitude aux donateurs et exhorté les premiers bénéficiaires que sont les élèves au travail et à la discipline. Aux derniers, ils conseilleront que c’est en cela qu’ils feront la fierté de toutes ces bonnes volontés qui ne ménagent aucun effort pour l’amélioration de leur condition d’apprentissage.
Sources:
Service communication / DREPPNF CENTRE.