MEETING DU CADRE D’EXPRESSION DÉMOCRATIQUE(CED): La manifestation empêchée, Pascal Zaida et les siens interpelés

 

Le  Cadre d’Expression Démocratique(CED) et le Mouvement Populaire de la Jeunesse(MPJ),  deux organisations de la société civile  ont par voie de presse, convié leurs partisans et le public à un meeting ce samedi 21 octobre 2017 à la Place de la Nation. Au même moment,  d’autres organisations sœurs comme l’aile dissidente du CED menaçait de boycotter la manifestation si toutefois elle se tenait. 


    Au regard des risques d’affrontements ou de troubles à l’ordre public, les autorités communales ont émis un avis défavorable à la tenue du meeting. Malgré tout, les organisateurs se sont entêtés à se regrouper ce samedi matin au lieu et heure indiqués.  Déployées sur ces lieux plutôt qu’à l’heure prévue,  les forces de l’ordre et de sécurité ont barricadé et encerclé les lieux.

L’insistance des organisateurs à franchir les barricades,  a engendré des échauffourées entre forces de l’ordre et manifestantes, entre manifestants et commerçants. Comme il fallait s’y attendre, le le leader du CED et trois autres de son association ont été manu-militari conduits à la Sureté,  en attendant,  selon un communiqué émanant de la Police » une procédure judiciaire enclenchée à l’encontre des contrevenants.

Zoewendbala DIPAMA

 

                                                           COMMUNIQUE DE LA POLICE NATIONALE
A l’appel de certaines organisations associatives, dont le « Mouvement Populaire de la Jeunesse » et le « Cadre d’Expression Démocratique », avec à leur tête Monsieur Pascal ZAIDA, une manifestation avait été prévue dans la ville de Ouagadougou le 21 octobre 2017.
Au regard des risques de troubles à l’ordre public liés à cette manifestation, les autorités communales ont donné un avis défavorable à sa tenue.
Malgré cette interdiction, les organisateurs par le canal de conférences de presse, ont maintenu leur projet et ont invité leurs militants à se rendre, au Rond-point des Nations Unies à partir de 8 heures.
Afin de préserver l’ordre public, un dispositif sécuritaire a été mis en place par les forces de sécurité.
Nonobstant ces mesures de préservation de l’ordre, quelques manifestants, parmi lesquels Monsieur ZAIDA Pascal, qui s’étaient regroupés aux environs de la Maison du Peuple, ont par trois fois, forcé les barrages mis en place par la Police. Cette attitude des manifestants a suscité une réaction de colère des commerçants riverains, amenant les forces de l’ordre à intervenir et à interpeller, sur les lieux, quatre personnes, dont Monsieur ZAIDA Pascal.
Ces incidents surviennent après que, les 26 septembre, 4 et 17 octobre 2017, les initiateurs de la manifestation ont été convoqués par les services de la Police Nationale pour être mis en garde contre d’éventuels débordements à la suite de leur manifestation.
Une procédure judiciaire a été diligentée et les personnes interpellées seront conduites devant les autorités compétentes.
La  Police Nationale, une force publique au service des citoyens. 
Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale.